Que recherchez-vous ?
Louer en meublé

Location touristique, comment accepter les chèques vacances ?

3 mn
Article mis à jour le 26 juillet 2019
Location touristique, comment accepter les chèques vacances ?
5 (100%) 1 vote

En matière de location saisonnière, tous les petits plus peuvent faire la différence par rapport à la location voisine. Or, contrairement aux idées reçues, accepter les chèques vacances ne génère pas beaucoup d’administratif supplémentaire. Combien ça coûte ? Quelles sont les démarches à suivre pour accepter les chèques vacances de vos hôtes ?

Payer une location touristique avec des chèques vacances, possible ?

Les chèques vacances sont des titres de paiement fréquemment distribués par les CE et les employeurs. Près de 11 millions de personnes en bénéficient* chaque année. Ils ont été conçus pour faciliter l’accès aux prestations touristiques et soutenir l’activité des acteurs du secteur. En conséquence, ceux-ci devront être utilisés pour régler un hébergement touristique**. 

Vous ne pouvez donc accepter les chèques vacances pour votre location saisonnière qu’à la condition de bénéficier d’un classement tourisme ou à défaut, en adhérant à un label tourisme reconnu par l’ANCV :

  • Gîtes de France,
  • Bienvenue à la ferme,
  • Clévacances,
  • Accueil paysan,
  • Fleurs de soleil,
  • Fédération française des relais d’étape et de tourisme équestre (FRETE).

Lorsque vous proposez un bien en location saisonnière, le paiement s’effectue généralement en deux fois, un acompte étant le plus souvent imposé à la réservation. Si vous passez par des plateformes de types Airbnb, l’acompte sera réglé par carte bancaire. Il sera dans ce cas difficile d’accepter les chèques vacances pour ce 1er versement.

Pour autant, rien ne vous empêche de les accepter pour le second paiement, réglé sur place la plupart du temps.

Pour ce faire, vous devez :

  1. Signer une convention avec l’ANCV (Agence nationale des chèques vacances),
  2. puis envoyer les chèques vacances collectés à l’ANCV pour obtenir le remboursement associé.

Si besoin, la procédure est détaillée en fin d’article.

Accepter les chèques vacances en location touristique, combien ça coûte ?

L’adhésion à l’ANCV est complètement gratuite, il s’agit d’une simple convention que vous pouvez réaliser directement en ligne. En revanche, une commission de 2,5 % est obligatoirement prélevée par l’ANCV sur le montant de chèques vacances remboursées.

Est-ce que cela coûte cher ? A vous d’apprécier. Prenons l’exemple d’une location à la semaine de 650 €.

40 % ont été réglé à la réservation, reste 390 € à régler. Sur ce dernier montant, un paiement en chèques vacances engendrerait 9,75 € de commission ANCV. Si cela vous permet de compléter votre planning de location pour une semaine restée vacante, le prix n’est pas très cher payé.

Mais si vous n’avez pas encore effectué les démarches pour obtenir un classement tourisme, vous devez toutefois tenir compte des frais engendrés. Un classement tourisme suppose en effet des visites d’experts dont le tarif varie généralement entre 150 et 200 € la visite (bon à savoir, les frais de déplacement du certificateur sont à la charge du propriétaire, choisissez donc au plus près…).

Avant de l’envisager, vous devez donc évaluer précisément l’intérêt de ce classement tourisme pour l’optimisation de location saisonnière.

Les démarches à effectuer pour accepter les chèques vacances en location touristique 

  1. Demandez votre conventionnement ANCV

La démarche est simple, il vous suffit de renseigner le formulaire de conventionnement ANCV en ligne. Le formulaire vous demande votre numéro de SIRET à renseigner dans deux champs distincts : le n° de SIREN (9 chiffres) d’une part et le NIC (5 chiffres) d’autre part. Puis vous classez votre activité parmi les prestations d’hébergement touristique proposées en choisissant celle qui correspond le mieux à votre activité de loueur en meublé : location de vacances, location chez l’hôte ou encore « hébergement insolite » si vous proposez un meublé de tourisme atypique…

Votre offre d’hébergement sera publiée dans le Guide Chèque-Vacances mis à disposition de tous les bénéficiaires de chèques-vacances. L’occasion de faire connaître votre location à moindre frais.

Enfin, une simple signature électronique vous permet de finaliser votre demande de conventionnement ANCV.

  1. Créez votre compte conventionné

Votre compte ANCV vous permet de gérer et suivre vos demandes de remboursement de chèques vacances en ligne mais aussi, si besoin, de télécharger les kits de communication conçus pour les propriétaires.

Le point de vue de l’expert-comptable immobilier : à faire si vous êtes déjà classé tourisme

Accepter les chèques-vacances témoigne de votre souci d’accueillir au mieux les touristes dans votre location saisonnière. Mais pour les loueurs qui n’ont pas encore entamé les démarches d’un classement tourisme, le jeu n’en vaut peut-être pas la chandelle. Le classement suppose en effet des démarches coûteuses.

Vous avez du mal à évaluer la pertinence d’un classement pour votre cas de figure particulier ? Nos spécialistes de la gestion des revenus locatifs meublés vous aident à y voir plus clair, demandez un RDV conseil gratuit.

* Source : ANCV.

** Demande de classement auprès d’un organisme accrédité.

 

Article créé le 18 juillet 2019

Votre expert-comptable pour votre location meublée saisonnière

La gestion comptable de la location saisonnière à partir de
150€ HT